GNB
Archives provinciales du Nouveau-Brunswick
comment À compter du 2 septembre 2014, les heures d'ouverture des Archives provinciales du Nouveau-Brunswick changeront comme suit : Lundi à samedi : de 9 h 00 à 17 h 00

Découvrir le Fleuve en Canot

Introduction   Page 1   Page 2   Page 3   Page 4   Page 5

AVENTURES ET PLAISIRS EN DESCENDANT LE HAUT-SAINT-JEAN
Nouveau Brunswick

Depuis plus de 200 ans, le Nouveau Brunswick est une destination des rédacteurs touristiques, des sportifs et des aventuriers. Le transport par bateaux à vapeur, à partir du XIXe siècle, a rendu l'intérieur du Nouveau Brunswick plus accessible, mais les voyages d'agrément ont continué d'être à la portée uniquement des mieux nantis. L'arrivée du transport ferroviaire à la fin du XIXe siècle a permis de se déplacer plus rapidement en Amérique du Nord. En même temps, le nombre de gens, en particulier dans les régions urbaines de la Nouvelle Angleterre, qui avaient les ressources nécessaires et le temps de faire des voyages, a augmenté. La possibilité de se déplacer plus rapidement et à un coût moindre ainsi que la présence d'une classe moyenne supérieure ont permis de développer une industrie touristique. Bien entendu, la province du Nouveau Brunswick n'était pas la seule destination possible, mais elle présentait l'avantage d'être proche de la Nouvelle Angleterre et ses rivières et ses forêts avaient déjà favorisé l'aménagement de camps de pêche sur tous les principaux réseaux fluviaux ainsi que des camps de chasse dans chaque région. Il fallait un effort concerté pour vendre le Nouveau Brunswick comme destination touristique et la promotion et le charisme étaient des éléments essentiels à la croissance d'une telle industrie. Les forêts et les rivières du Nouveau Brunswick et les guides renommés de la province - archétypes des hommes de la frontière - ont fourni les ingrédients d'une aventure naturaliste pour la nouvelle élite des centres urbains, et ces deux pierres angulaires ont été l'élément constitutif des campagnes de publicité de la province sur le marché des États Unis pendant plus de 50 ans.

Puisque la plupart des activités visaient les hommes et étaient restreintes en raison de leur caractère saisonnier, on s'est efforcé de prolonger la saison pour cette clientèle et de rendre la province plus attrayante pour les couples et les familles en décrivant une ambiance de loisirs rustiques. Au tournant du siècle, une partie des efforts promotionnels visaient à inciter les résidents de la plus grande ville du Nouveau Brunswick, Saint Jean, à participer à cette expérience que la province pouvait leur offrir. Un effort du genre a été entrepris en 1903. Sous le parrainage du Canadien Pacifique, du journal Saint John Globe et de la Fredericton Tourist Association, on a organisé une expédition en canot sur le fleuve Saint Jean, de Grand Sault à Fredericton, pour faire la promotion du potentiel touristique de la vallée supérieure du fleuve Saint Jean. La publication d'un article dans le Saint John Globe, le 1er août 1903, a été suivie de la production d'un album contenant des photographies de l'expédition.

L'exposition virtuelle contient le premier article paru dans le journal, une transcription de l'article du journal entrecoupée de photographies prises pendant le voyage, un essai de David Folster commentant l'article du journal et une sélection d'autres photographies prises à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle dans la vallée supérieure du fleuve Saint Jean.

Patrimoine canadien

Introduction   Page 1   Page 2   Page 3   Page 4   Page 5