GNB
Archives provinciales du Nouveau-Brunswick

Défrichement, agriculture et politique: la colonisation dirigée au Nouveau Brunswick

home Accueil |  home Introduction | Stanley | Johnville | Kincardine | New Denmark | Allardville

pdf Bibliographie

Aller à 
Précédente Prochaine
Début des travaux Jeunes immigrants

Premier effort de colonisation de la compagnie
En 1835, la compagnie foncière commence à recruter des colons pour la concession néo-brunswickoise. Pendant les deux premières années, plusieurs douzaines d'adolescents britanniques arrivent à la nouvelle colonie de Stanley. Parmi eux, 11 garçons forment un groupe surnommé " Blue Boys " parce qu'on croit au début qu'ils viennent du Christ's Hospital de Londres, aussi appelé Blue Coat School, un établissement pour " enfants défavorisés des classes respectables " [traduction].
À la suite de recherches récentes, toutefois, on a conclu que les garçons provenaient en réalité d'un refuge de Hackney Wick dirigé par la Society for the Suppression of Juvenile Vagrancy*. Cette organisation de bienfaisance a été fondée à Londres en 1830 par Edward Pelham Brenton, qui était natif des États-Unis. Rebaptisé Children's Friend Society par la suite, le refuge tente de procurer un abri aux enfants pauvres, de leur enseigner un métier et de leur trouver des emplois. En 1832, toutefois, les directeurs de la société comprennent qu'il est pratiquement impossible de trouver du travail en Angleterre pour tous leurs protégés; ils commencent donc à chercher outre-mer des endroits où les placer.
* Voir The Golden Bridge : Young Immigrants to Canada, 1833-1939, par Marjorie Kohli, Toronto, Hignell Book Printing, 2003, ou " Emigrant Recruitment by the New Brunswick Land Company : The Pioneer Settlers of Stanley and Harvey ", par Bruce S. Elliott, dans Generations, vol. 26, no 4 (hiver 2004).


4.10.8