Dr. Stewart Donovan - St.Thomas University

Stewart Donovan's Essay

Dr. Stewart Donovan
St.Thomas University

Introduction

Jusqu'à tout récemment, le récit épique de l'arrivée des Irlandais au Nouveau-Brunswick et de leur établissement dans la province était peu connu et peu raconté – leur passé, complexe, douloureux et triomphal, était largement resté dans l'ombre. L'écrivain et nationaliste irlandais, Daniel Corkery, a parlé et écrit sur l'existence d'une Irlande « cachée »; pareillement, les Canadiens peuvent lire et échanger sur un Nouveau-Brunswick caché. Et ce qui est resté en grande partie caché pendant près d'un siècle appartient, en matière de coutumes, de mémoire, de religion, de cérémonial et d'ethnicité, à l'Irlande. Bien des raisons expliquent cet oubli envers l'un des peuples fondateurs de la province, et nous allons en voir quelques-unes. C'est donc sous le jour de ce portail que se fera le voyage au cœur du passé irlandais du Nouveau-Brunswick. Bien que les historiens et biographes irlandais aient évoqué le Nouveau‑Brunswick dans certaines de leurs notes les plus remarquées, on y remarque surtout le séjour bref mais aventureux du révolutionnaire Lord Edward Fitzgerald, promis à un destin à la fois romantique et tragique. Le fougueux Lord Edward fut cantonné comme soldat à Fredericton au XVIII e  siècle. C'était peu de temps avant sa participation héroïque, mais inévitablement tragique, à la Rébellion irlandaise de 1798. L'histoire de Fitzgerald, même si elle est touchante et romantique, est très peu typique du récit de l'immigration et de la colonisation irlandaise dans la province.

Même si les Irlandais sont présents au Nouveau-Brunswick depuis ses tout débuts, alors qu'il s'agissait d'une colonie, leur histoire appartient principalement au XIX e   siècle, un récit qui prend son envol en même temps que les guerres napoléoniennes et la colonisation qui s'ensuivit et qui a été encouragée par le conflit. La première des deux expositions virtuelles contenues dans ce portail nous renseigne sur l'arrivée des Irlandais au début du XIX e  siècle. Intitulée Une honorable indépendance : l'établissement des Irlandais au Nouveau-Brunswick , c ette exposition virtuelle recrée les véritables panneaux de l'exposition physique présentée au Nouveau‑Brunswick et en Irlande. Grâce au portail en ligne, ils peuvent maintenant être visionnés par un auditoire international . Au moyen de lettres, de documents, de photos et de conceptions d'artistes, entre autres, l 'exposition Une honorable indépendance : l'établissement des Irlandais au Nouveau-Brunswick présente et illustre la vie que les immigrants irlandais ont créée et ont menée dans ce qui était alors perçu essentiellement comme une colonie forestière. Pendant près d'un siècle, le Nouveau-Brunswick a joué un rôle essentiel pour la marine militaire et marchande de l'Empire britannique. En effet, c'est en grande partie du bois provenant des forêts du Nouveau-Brunswick que fut construite la flotte britannique, et ce sont des Irlandais, en majorité, tant catholiques que protestants, qui abattaient les arbres et construisaient les bateaux et les navires pour la flotte impériale.

Télécharger l'essai